RE-Post : recycler les parkings en logements pour les SDF (USA). De nouveaux tiers lieux ?

source : https://parkinglogix.com/

Temps de lecture : 4 minutes
mots-clés : Covid19, pandémie, blog, ville, parkings, tiers-lieux, pandemic, third place, cities, résilience.

Chers lecteurs,

Nous sommes à la porte du mois de la mobilité (septembre) et donc quelques articles suivront encore sur ces questions et les lèvres de nombre d’entre nous. Quoi de plus normal lorsque tout est en train de vaciller, tant en Europe que dans le reste du monde.

Aujourd’hui, nous allons nous baser un article publié par SmartCityDive relatant une conséquence de la pandémie Covid-19 : la désertion des cadres des CBD (Central Business District), favorisant le télétravail et ayant pour conséquence la disparition des voitures des parkings en centre-ville. Pour rappel, nous sommes aux USA avec une politique fortement orientée vers les déplacements individuels. Initialement, les cadres supérieurs vivent en périphérie. Je vous en avais parlé longuement dans un précédent post Mobilité et ségrégation sociale : analyse comparative entre Détroit (US) et Charleroi, le 14 octobre 2019.

Selon une étude (Locked out) menée récemment par la California’economics Roundtable, le nombre de sans-abri devrait augmenter de 49% aux USA d’ici 4 ans pour atteindre 87% dans l’agglomération de Los Angeles. Mais pour le sujet qui nous interpelle, la question est donc de savoir comment réduire le sans-abrisme.

Changement de paradigme urbain

Ce n’est pas la première fois que je vous parle des changements d’usages de mobilité. Ce qui est intéressant, c’est que Wes Guckert fait le même constat (il est responsable de la direction the Traffic group, société spécialisée dans les études de mobilité). Il précise :

« Grâce en grande partie à une augmentation significative du nombre de travailleurs vivant à distance de marche ou de vélo de leur travail et à une augmentation marquée de l’utilisation des services de covoiturage comme Uber et Lyft, des garages et des parkings situés dans les quartiers centraux des affaires (CBD ) connaissaient une baisse significative de leur activité bien avant que la pandémie ne rende le travail à domicile une nécessité.
Même aujourd’hui, alors que la vie revient quelque peu à la normale, cette tendance semble peu susceptible de changer, car de nombreux employeurs se tournent vers des horaires de travail flexibles en réponse à la productivité dont ont fait preuve leurs employés lorsqu’ils travaillaient à distance tout au long de la pandémie. Cela signifie moins de personnes conduisant quotidiennement dans les CBD et, par conséquent, moins de demandes de stationnement dans les garages du centre-ville
. »

Le retour à la ville n’est donc pas seulement une lubie européenne, mais bien un mouvement de fond. Certes, chez nous, la pandémie a renforcé l’attractivité de la belle villa 4 façades avec jardin… mais pour combien de temps ? En effet, il relève également les actions du président Biden qui pousse les villes à contribuer à l’effort climatique, évidemment en ciblant la mobilité individuelle.

Changer les usages de parkings à l’abandon

Le résultat de cette équation est une désertion des parkings en centre-ville nécessitant une remise en question des usages monofonctionnels et de plus en plus flexibles, en d’autres termes : développer de nouveaux tiers lieux . En effet, certains opérateurs de stationnement ont trouvé une approche plus ingénieuse. Tout au long de la fermeture du COVID-19, certains garages ont loué leurs installations pour diverses utilisations alternatives. Certains garages ont été transformés en salles à manger extérieures ou en cinémas de fortune, tandis que d’autres ont été utilisés pour abriter des entrepôts éphémères, des unités de stockage et des parkings pour les flottes de livraison Amazon. Fort de ce constat, les autorités locales constatant la pénurie de logements abordables poussent les opérateurs de parkings à les transformer en logements… C’est là qu’apparaissent les modèles de Tiny house et autres containers…

https://www.neozone.org/lifestyle/gaia-une-etonnante-micromaison-conteneur-hors-reseaux-et-totalement-autosuffisante-avec-plan/

Une bonne idée ?

Sans nul doute, le développement de réflexions actives sur des espaces monofonctionnels est louable. D’un autre côté, on se demande si ce n’est pas une institutionnalisation de la précarité. Toutefois, la rénovation d’un parking vaut toujours mieux que sa destruction. Par expérience, la réflexion sur la conception de parkings à une affectation autre ultérieurement est couteuse, mais moins que la médiocrité environnementale de la démolition pure et simple. En outre, les règles d’urbanisme actuelles ne favorisent pas chez nous la construction de parking hors-sol. Nous en avions faits la triste expérience en 2008 lors du concours pour la construction de 400 places de parkings sur la place de la Digue à Charleroi et où nous avions déjà proposé un parking transformable en logements (43 appartements 2 chambres). Nous avions été disqualifiés, car le parking devait être en sous-sol et bien que le jury de l’époque nous informât en « off » : vous avez la bonne solution, mais vous n’entriez pas dans les cases de l’offre…

Mais plus que tout se pose la question de la qualité du logement dans une époque où la précarité sera de plus en plus exacerbée. Dans ces conditions et en considérant que la construction va coûter de plus en plus cher à l’avenir, des réflexions sur les parkings en ouvrage et hors-sol méritent réflexion dès aujourd’hui, car la réduction des besoins va être de plus en plus marquée pour les 5 années à venir alors que la crise du logement, elle, va s’accentuer.

Merci de votre lecture.

Article de référence pour ce post : Giving new Life to deserted parking garages

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, Data Scientist. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geek invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s