LE PURGATOIRE : DE L’AUTOMOBILE A LA LUXURE (UN PEU DE POÉSIE DANS CE MONDE BRUTAL)

Purgatorio, Irena Damjanoska, Adelina Fejza, Valbona Fejza

Temps de lecture : 2 minutes
mots-clés : Parking lots, Euralille, competition, concours, transformation

Chers lecteurs,

Se poser la question de la transformation d’un parking de 2.900 en dessous d’Euralille n’est pas une mince affaire. C’est ce qu’à proposé le hackathon architectural/workshop Carpark Futures Competition par Indigo (l’un des plus grands développeurs de solutions de mobilité et Dominique Perrault (à travers sa cellule de recherche DPA-X).

Le pitch : être invité à interroger les potentiels architecturaux, urbains, techniques et environnementaux des parkings souterrains. 29 jeunes équipes de tous pays y ont réfléchi et nous vous en extrayons une parmi d’autres qui, à notre sens, est l’une des plus poétiques dans un monde de brutes.

Le purgatoire

Ce sont ces 4 filles de Macédoine du Nord qui ont proposé ce concept. Il se résume comme suit : les passagers passent par Euralille jusqu’à ce qu’ils arrivent à leur destination. C’est un lieu d’attente, un connecteur, une porte, un passage, un endroit pour se préparer au reste du voyage. Le parking souterrain devient un purgatoire, un bain, un lieu temporaire de nettoyage, de purification, d’autoréflexion, de nihilisme, de satisfaction et d’indulgence. La lumière pénètre par quelques sections dans les dalles découpées – une chance d’avoir un aperçu du paradis sur terre. Plus on descend dans le sous-sol, plus il est possible de se laisser aller à des comportements différents. C’est un endroit où les visiteurs peuvent s’adonner à la luxure corporelle. Alors que le parking est privé de la lumière du jour, les nouveaux programmes qui l’occupent n’ont pas besoin de lumière, et le plafond bas offre une parfaite sensation d’intimité. Les bains sont chauffés par l’énergie géothermique et les installations de protection contre les incendies existantes sont utilisées pour fournir l’eau des thermes, tandis que la ventilation actuelle offre les conditions pour les cuisines des âmes affamées. L’espace est laissé flexible pour se transformer en parking en cas de besoin.

Il y a 28 autres propositions très différentes, mais la question du parking comme objet de vice est , selon moi une magnifique mise en abîme et rend l’intangibilité et nécessaire besoin à tout projet toute relative. Je vous rappelle un autre article publié sur ce blog et traitant de la transformation des parkings vides à L.A. pour offrir du logement aux plus démunis ( Re-Post : recycler les parkings en logements pour les SDF (USA). De nouveaux tiers-lieux ?, 26 août 2021). Les choses évoluent et c’est très bien ainsi et si en plus elles font rêver les épicuriens et les nihilistes…

Merci de cette lecture.

lien vers le projet : ici

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, data Scientist. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geek invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s