RE-Blog : le Maire de Chicago lance un paiement urbain comme à Londres, mais pour une raison étonnante

Mots clés : taxe urbaine, mobilité, bus, transports en communs, Uber
Temps de lecture : 3 minutes + 10 minutes (article référencé)

La Ville de Chicago est une ville atypique aux USA : Capitale de la Rust belt, ceinture de rouille qui a fait la richesse des USA du début du 20e siècle jusqu’aux années 60. Cette métropole berceau de Barak Obama et de l’architecture moderniste américaine, a fortement profité du mouvement des villes créatives au début des années 2000. Aujourd’hui, La ville est à la fois très chère en son cœur de ville, continue à déployer des nouveaux projets pour renforcer sont attractivité créative, mais perd sa classe moyenne devenue incapable de se payer un logement en centre-ville.

L’arrivée de la classe créative, jeune et high tech, demandeuse de nombreux nouveaux services a permis aux Uber et autres services de transports de fleurir et phagocyter les transports en communs avec pour conséquence :

  • Une croissance du Trafic (les voitures avec conducteurs remplacent les transports en communs et de plus, les véhicules Uber roulent souvent vide) ;
  • Ils cherchent les zones en fortes demandes de transports en communs… et donc réduisent le seuil minimal de rentabilité en s’accaparant une partie des besoins.

La conséquence de ce système qui n’est pas vertueux est la réduction du nombre de lignes de bus car il n’y a plus assez de demande alors qu’à contrario, la mobilité générale augmente avec une augmentation corrélée de la pollution.

Le Maire de Chicago a donc décidé de créer une vaste de zone de payage urbain avec un système de taxation dynamique (ceux qui ont un véhicule immatriculé dans une zone avec peu d’accès aux transports en communs paieront moins que ceux dans une zone bien distribuée. Cette taxe devrait rapporter 40 millions de dollards par an qui seront intégralement reversés dans le développement de lignes de transports en communs et l’augmentation de la fluidité : les BHNS (Bus à haut niveau de service).

Ce qui nous intéresse ici dans la réflexion est de deux ordres :

  • Le payage urbain sera inévitable dans les années à venir et pour toutes les grandes villes… même aux USA ! Faut-il ainsi rappeler que nous sommes dans le pays de la voiture et à peine à 300 km de Detroit, la capitale mondiale de la voiture ?
  • Les villes qui se lancent dans l’attractivité des villes créatives créent des déséquilibres tant immobilier que mobilier. Les pouvoirs locaux doivent en être conscients pour maintenir une forme de cohésion territoriale. C’est ce que tente de faire Chicago grâce aux technologies. Rappelons que Chicago est l’une des villes américaines la mieux développée dans les techniques et technologies dites « smart Cities ».

Bonne lecture !

Ici l’article de référence : Mayor Lightfoot wants to jack up the price of ride-hailing trips, and that’s a very good thing

Pascal SIMOENS, architecte et urbaniste, Data Curator.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s