Speed NEWS : FBI operation aims to take down massive Russian GRU botnet

source ; UniverseIT

Temps de lecture : 1 minute
mots-clés : FBI, Hacking, IoT, Botnet, objets connectés, maison, piratage
, protection

Chers lecteurs,

Sous ce titre anglais quelques peu guerrier, , TechCrunch nous explique le FBI a reçu l’autorisation d’intervenir sur des objets connectés familiaux au USA afin de les préserver d’une attaque russe /hack.

Explications

Cette opération discrète a été exécutée en mars 2022 et a été autorisée par la justice californienne et de Pennsylvanie, permettant au FBI de copier et de supprimer le malware Cyclops Blink de ses serveurs de commande et de contrôle, également connus sous le nom de C2, permettant au FBI de couper les connexions à des milliers d’appareils infectés compromis qui recevaient des instructions des serveurs.

Les autorités américaines n’ont pas spéculé sur l’objectif du botnet Cyclops Blink, mais les chercheurs en sécurité affirment que le botnet est capable de collecter des informations et de mener de l’espionnage, de lancer des attaques par déni de service distribuées qui surchargent les sites Web et les serveurs avec du trafic indésirable, ainsi que des attaques destructrices. Attaques qui rendent les appareils inutilisables et provoquent des perturbations du système et du réseau. (TechCrunch).

Ce qui nous intéresse dans cette action, c’est le processus mis en œuvre pour permettre à un service fédéral de protéger la collectivité en général. Certains pourront argüer que c’est de l’intrusion pure et simple dans le domaine privé et ils auront raison. Toutefois, sans cette action collective (parce que les gens ne mettent pas à jour leurs systèmes ou se protègent mal), le botnet aurait pu éventuellement bloquer l’internet ou… par exemple les systèmes d’urgence par une attaque DDOS.

Il est donc normal que la collectivité se charge de régler ce type de problème de la même manière qu’on a un code de la route. Toutefois, il semble urgent que les démocraties commencent à se préoccuper de cela. Dans le cas du FBI, la démarche est remarquable, mais à défaut de règles et lois bien définies, quelles en sont les limites ? Comme souvent, c’est la question des limites du Pharmakon qui est posée.

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, Data Scientist. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geek invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.

source :

L’opération du FBI vise à éliminer l’énorme botnet russe GRU, Zack Whittaker, 6 avril 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s