METAVERS : UN EXEMPLE À LA PORTÉE DE TOUS QUI S’APPELLE TEAMS (by Microsoft)

source : Microsoft Mesh

Temps de lecture : 3 minutes
mots-clés : Metavers, Facebook, Meta, Microsoft, Teams, avatar, bitmoji, snapchat, Bitstrips


Chers lecteurs,

Voici quelques jours, nous vous avons parlé de Meta et de notre ami Mark qui veut nous faire entrer dans son Nouveau Monde, bien à lui et dont il serait le patron. Pour des raisons que j’ignore, quelques jours plus tard de cette annonce, Microsoft a publié son nouveau joujou : les avatars de Teams. Nous allons vous montrer avec cette plateforme comment nous allons accepter de passer du monde réel au monde virtuel sans contraintes.

De fait, le moment de la découverte de l’outil de travail Teams est passé. La pandémie a permis à ce logiciel qui était, somme toute, assez confidentiel malgré la volonté de Microsoft à le dispenser à toutes les sauces via Office 365. En effet, qui se rappelle que Teams existait déjà en 2017, soit 3 ans avant la pandémie ? je me souviens également de collègues universitaires qui me prenait pour un geek fou lorsque j’ai commencé à utiliser la plateforme en 2018 y explorant tout son potentiel en devenir. 2 ans plus tard, je devenais l’expert (avec d’autres, rassurez-vous) qui pouvait aider à la massification de son usage pour tous les cours. Aujourd’hui, excepté la frange de collègue dont la fracture numérique est avérée, tous sont sur cette plateforme…

source : Microsoft

La première leçon à tirer de cette expérience est que même si un outil ne nous semble pas utile aujourd’hui, il peut le devenir demain, contraint et forcé au début et entrer ensuite dans de simples habitudes.

Il n’en reste pas moins que l’expérience Teams est loin d’être concluante malgré les réels efforts de ses concepteurs à améliorer constamment l’interface et les utilités. Il n’en demeure pas moins que nous sommes harassés par un système qui demande une attention cognitive importante et qui n’est pas adapté à notre corps/cerveau fait de chair et de sang. C’est comme cela que Microsoft a publié une communication récente sur la création d’un avatar pour chacun de nous et devant nous permettre de mieux mesurer dans leur globalité les actions des gens « en face » sans pour autant se tenir sur nos gardes continuellement (ce que ressentent beaucoup d’utilisateurs quotidiens). Ce complément dans la plateforme va s’appeler MESH et devrait arriver courant de l’année 2022, c’est demain. La première annonce date de mars 2021, soit avant l’arrivée de Méta. Précisons d’ailleurs que Facebook avait également proposé Horizon Workrooms dans la même veine et partant du postulat que le télétravail entraine une certaine déshumanisation du travail, mais également une fatigue après avoir passé plusieurs heures derrière son écran.

Le principe de MESH est de créer un environnement virtuel dans lequel vous pouvez vous exprimer de manière corporelle (les caméras HD actuelles le permettent sur votre smartphone ou bien votre portable).

Source Microsoft

La force de ce système c’est que déjà de nombreux utilisateurs de Facebook ont choisi de créer un avatar inspiré des Bimojis de Snapchat[1]et qui furent initialement une composition de M. Patate améliorée (2015) pour devenir ensuite un une capture de photo de votre smartphone pour devenir un réel avatar personnel (y compris avec quelques cheveux blancs). Il est intéressant de constater que Facebook a développé massivement l’offre d’avatars pendant le confinement et en parallèle de la montée en flèche de l’utilisation des plateformes de télétravail. Un heureux hasard pour réduire la charge cognitive du stress numérique complété par un besoin d’anonymisation alors que les intérieurs de chacun devenaient un bureau à temps plein.

La seconde leçon à tirer de cette expérience est que nous sommes déjà tous des avatars et à des degrés divers. Certes, une version archaïque de ce que notre ami Mark va nous proposer dans quelques années, mais bien toutefois une expérience gigantesque (mondiale) de virtualisation de notre visage tout en restant notre identité première.

source : Daimler benz group

Nous pourrions continuer à développer d’autres exemples comme la certification par caméra, les commandes vocales autant sur smartphone que pour les voitures, etc. Ce sont de petites avancées technologiques qui, toutes réunies dans le métavers, nous font prendre conscience que nous y sommes déjà, mais de manière décharnée. La puissance de Zuckerberg est d’avoir les moyens financiers d’agréer toutes ces technologies intuitives en un seul lieu. Ce n’est donc pas un Nouveau Monde, mais bien un monde qui est déjà en construction appliqué à votre quotidien Teams qui sera demain, sous le couvert de bonnes intentions, votre premier (ir)réel métavers.

Mon avatar qui vous accompagne dans les lectures depuis le 15 octobre 2020 vous dit : « Merci de votre lecture et à bientôt ».

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, Data Scientist. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geek invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.


[1] Bitmoji est une application disponible pour Android, iOS et Chrome. Bitmoji est l’idée originale de Bitstrips, une startup basée au Canada que Snapchat aurait acquise pour 100 millions de dollars en 2016. À la base, l’application vous permet de créer un émoji / avatar personnel puis partagez-le sur différentes applications.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s