THE FUTURE OF FARMING WILL BE CONNECTED LIKE THE INDUSTRY 4.0

Temps de lecture : 1 minute+ quelques minutes pour les vidéos
Mots clés : IoT, objets connectés, agriculture, véhicules autonomes, drones, automatisation

Chers lecteurs,

Souvenez-vous dans la première partie d’Interstellar, Matthew McConaughey futur héros du temps est ingénieur, mais recyclé sur une Terre à l’agonie climatique comme agriculteur. Je fus toujours surpris par l’une des premières images de ces tracteurs auto organisés qui cultivent le seul maïs pouvant encore supporter les tempêtes de sable.

Au moment de sa sortie, le film le semblait encore assez lointain de la réalité proche et pourtant, 6 ans plus tard, je suis ici à vous écrire quelques lignes sur l’avenir des tracteurs autonomes et d’une agriculture ultra connectée. Bien sûr, je ne suis pas ingénieur agronome, donc je me limiterai à vous parler du domaine que je connais un peu : l’automation et les données.

L’article self-driving tractors, robot apple pickers : Witness the High-tech future of farming (Nathanael Johnson, Grist, 27 novembre 2020) m’a beaucoup inspiré pour ce post. En effet, il traduit autant les craintes que le potentiel de l’automatisation de l’agriculture industrielle, une agriculture qui est aujourd’hui particulièrement consommatrice de pétrole autant dans les transports que les engrais et la transformation des produits.

La première vidéo ci-dessous montre à quel point ces machines autonomes sont déjà chez nous, ou arriveront d’ici peu… car qui a envie de travailler à la main et à la chaine pour les cultures ? Attention, je précise aussi que je fais la distinction entre l’agriculture industrielle et l’agriculture locale, au détail, circulaire. Je fais la distinction et pars du principe qu’il faut les deux pour nourrir 8 milliards d’individus sur Terre.

Cette automation ne pas non plus faire disparaitre l’agriculteur, toutefois, celui-ci devra se préoccuper beaucoup des questions systémiques et de la gestion du territoire « en bon père de famille ». Aujourd’hui, l’agriculteur est soit un gestionnaire d’un portefeuille agricole ou bien un asservit à l’économie par l’inadéquation de grandes machines par rapport aux tailles d’exploitations.

Étonnement, le passage au modèle 4.0 (connecté entre autres avec la 5G…) permettrait de libérer du temps aux « petits » agriculteurs et mieux se vocaliser sur la valorisation de leurs produits, laissant les machines travailler à leur place.

Cette révolution est peut-être l’aboutissement de siècles d’un travail ingrat, des serfs aux ouvriers agricoles du Maghreb pour les serres d’Andalousie. Certes, me direz-vous, ces ouvriers du sud ont besoin de ce travail pour nourrir leurs familles. Mais à quel prix ?! Par ailleurs, l’exploitation outrancière de ces fermes à oranges et à tomates investissent très peu dans leur avenir. Je ne suis pas certain que la révolution 4.0 se fera au profit des exploitations non pérennes.

En tout état de cause, demain l’arrivée de la 5G, des nouveaux GPS européens, combinés avec le développement des véhicules autonomes aura probablement pour effet de chambouler profondément un métier qui apparaissait quelque peut à la traine de la révolution informationnelle.

Rendez-vous dans 10 ans. Belle journée à vous et merci de votre lecture.

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, Data Curator. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geeks invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s