ÉCONOMIE CIRCULAIRE : QUANTIFIER POUR MIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX

source : https://www.leitrimppn.ie/

Temps de lecture : 2 minutes
mots-clés : économie, circularité, biens de consommation, bilan carbone

Chers lecteurs,

Nous devenons tous conscients des enjeux climatiques. Ce n’est pas pour autant que nous arrivons à cerner les actions essentielles que chacun pourrait mener pour mettre sa petite pierre à l’édifice. Et comment s’en blâmer? Sans pouvoir quantifier nos actions ou contributions à un phénomène, soit de consommation, soit de protection, nous ne pouvons pas savoir quel est notre impact ?

Aujourd’hui nous allons parler des produits manufacturiers : ils représentent 70% de notre bilan carbone global (GES) passant de la fabrication des voitures, à la construction d’une maison ou encore la fabrication d’un vêtement. C’est large nous direz-vous et vous avez raison. Toutefois, ce qui nous importe ici est l’impact que nous pouvez avoir si vous réduisez vos besoins en produits manufacturiers en mesurant les domaines d’actions. Non pas que nous allons faire l’éloge de la décroissance, concept dévoyé de son intention initiale qui voulait réduire notre consommation et non nos besoins… mais bien de réfléchir sur les enjeux d’une consommation raisonnée.

L’intérêt de cette analyse menée par la Circle Economy, un Think Thank[1], c’est de regrouper pour quantifier et mesurer: « Plus de 91% de ce que nous extrayons de la Terre devient un déchet »

Avec un slogan pareil, personne ne peut être indifférent, car personne ne peut s’imaginer jeter 91% de sa vie !

Le Think Thank nous explique que :

  • si nous continuons dans cette voie, et ses conséquences (3 à 6°), nous allons émettre environ 65 millions de tonnes de GES (gaz à effet de serre) /an en 2030.
  • Le « business as usual » revient quant à lui à 80 millions de tonnes.
  • Si nous nous battons pour arriver à contenir les GES dans la lignée de l’accord de paris, soit 56 millions de tonnes de GES, pour une augmentation de 1 à 3°.
  • Si nous doublons les processus de circularité actuels, nous pourrions atteindre la neutralité carbone, objectif européen pour 2050.

L’intérêt de cette étude est de démontrer le potentiel systémique

Aujourd’hui, l’Europe focalise essentiellement sur la transformation des énergies fossiles en énergies renouvelables. Et pour autant qu’on travaille quelque peu dans ce domaine, on se rend compte que ce n’est même pas l’Everest qu’on doit gravir, mais bien le Mont Atlas sur Mars. Par contre, en combinant de nombreuses autres approches, on se rend compte qu’on peut y arriver.

Extraits :

« En adoptant une feuille de route basée sur des stratégies circulaires, il est possible d’ouvrir la voie aux transformations systémiques nécessaires pour corriger l’économie mondiale allant bien au-delà de la politique actuelle et des engagements nationaux en matière de climat. Ces engagements nous permettent d’atteindre 15% de nos objectifs; l’économie circulaire nous permet d’atteindre les 85% restants. Si la prochaine décennie doit être décisive pour l’avenir de l’humanité sur terre, alors 2021 est l’année où nous devons redoubler d’efforts pour atteindre nos objectifs et prévenir les pires effets du dérèglement climatique. Notre économie actuelle n’est que 8,6 % circulaire, laissant un énorme ‘Circularity Gap’, ou écart en matière de circularité.  La bonne nouvelle est que nous n’avons besoin de combler l’écart que de 7,7%–soit environ le double du chiffre mondial actuel de 8,6%–pour atteindre nos objectifs. »

Cependant le taux de circularité tend à diminuer !

« Le Circularity Gap Report 2020 a révélé que l’économie mondiale n’est que 8.6% circulaire. À peine deux ans plus tôt, ce chiffre était de 9,1%: les choses se sont donc aggravées. Ainsi, même si nous n’avons besoin que de doubler notre taux de circularité pour combler l’écart d’émissions d’ici 2032, le monde reste toujours entravé par les pratiques obsolètes du modèle de développement linéaire: ‘Extraire, fabriquer, jeter’. »

Que concerne la circularité ? Essentiellement 3 domaines : la construction, la mobilité, l’alimentation.

Pour la construction des pistes sont lancées, mais restent excessivement timides, particulièrement dans les pouvoirs publics. Pourtant, le rapport précise que grâce à des stratégies intelligentes et à une consommation de matériaux réduite, nous estimons que l’économie circulaire peut réduire les émissions mondiales de GES de 39% et l’utilisation des ressources vierges de 28%.

Bref, il reste du pain sur la planche et ce rapport montre que nous avons une marge et un potentiel énorme. Seules les mentalités doivent être transformées pour passer de la facilité systémique à l’intelligence collective.

Merci de votre lecture, à bientôt pour un nouvel article.

lien vers Circular Economy : ici


[1] Circle Economy est une entreprise sociale dont l’objectif principal est de permettre aux gouvernements et aux entreprises d’avancer dans leur transition vers une économie circulaire. Nous sommes les initiateurs du ‘Circularity Gap Report’, une initiative qui souligne l’urgence de la transition au niveau mondial. Dans le cadre de cet effort, Circle Economy publie un rapport annuel mesurant l’état de l’économie globale en termes de circularité, et qui identifie les principaux leviers nécessaires à la transition. Circle Economy adapte aussi cette méthodologie à l’échelle de différents pays et secteur afin de leur fournir plus d’informations sur leur propre ‘Circularity Gap’.

merci pour votre lecture.

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, Data Scientist. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geek invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s