BEEING EVIL? WHAT’S WRONG WITH ARCHITECTURE?

Immeuble 57métal, Boulogne Billancourt, ancien site Renault, arch. Vasconi. L'immeuble sera probablement détruit mais aurait-il pu servir à autre chose?
Immeuble 57métal, Boulogne Billancourt, ancien site Renault, arch. Vasconi. L’immeuble sera probablement détruit mais aurait-il pu servir à autre chose?

Un petit article qui reprend le sujet de démolir ou pas les architectures contemporaines. Le pamphlet de Michel HUET (Avocat) pose certaines bonnes questions. C’est pour cette raison qu’il est retranscrit dans son intégralité ci-dessous. Ensuite, et ne serait-ce que pour compléter la discussion, il me semble que l’objet de son article est plus de la question de la résilience de l’architecture que du maintient « à part entière » d’œuvres architecturales.Peut-être serait-ce là la nouvelle bonne question de la patrimonialisation architecturale qui engonce les penseurs du patrimoine sans réfléchir à la vie des bâtiments eux-mêmes et l’objet pour lequel ils ont été construit? Globalement, la question de l’évolution du patrimoine devient bien plus importante que sa préservation intrinsèque. A vous de juger…

FAIRE LE MAL : RUBRIQUE ICONOCLASTE D’UN AVOCAT D’ARCHITECTURE, PAR MICHEL HUET
Publié par Michel Huet le 02.07.14

« Dans un débat avec Richard Scoffier, à l’école d’Architecture de Versailles, le mois dernier, nous avons rebondi sur la provocation délirante de Rem Koolhaas, à la dernière biennale d’Architecture de Venise : « l’immeuble est une personne ». Notre ami Richard s’était pris à rêver sur les droits des animaux si chers à Brigitte Bardot et Michel Onfray, me demandant de plaider pour une déclaration universelle des droits du Bâtiment. Ça ne fait pas de mal, même si nous connaissons le sort réservé à ces Conventions, Constitutions ou autres Chartes qui réjouissent les nantis pendant que le mal qu’ils alimentent prive hommes, femmes et enfants de nourriture et d’habitat.

Toute déclaration du Bien n’est-elle pas le masque du Mal ? Le principe d’espérance, qui anime, avec Ernest Bloch, tout utopiste, doit nous porter à agir contre les différentes manifestations du mal à notre porte et aux portes du Tout-Monde d’Edouard Glissant, poète de la pensée créole.

Il nous faut dénoncer le Mal et, en matière d’urbain, la tâche est immense.
Question : Est-ce faire le mal que de résister à la destruction d’immeubles qui pourraient être réhabilités ? C’est le combat de Paul Chemetov convaincu que les 84 logements sociaux qu’il a conçus et qui ont déjà été réhabilités il y a 5 ans ne devaient pas être détruits.

Est-ce faire le mal que de dénoncer le massacre culturel de notre patrimoine architectural et urbain ? C’est le combat de Lucie Vasconi pour tenter d’échapper à la destruction programmée de ce bâtiment mythique où frémissent les ombres des travailleurs de la Régie Renault. C’est celui du fils Kalisz pour que l’école de Nanterre soit sauvée de la mémoire d’une époque historique significative de notre culture.

L’arsenal juridique français est aussi riche que celui de nos armes que nous envient les princes du massacre.
Il suffirait que les politiques le veuillent. Ce n’est pas qu’ils veuillent faire le mal, c’est qu’ils n’ont pas les moyens économiques, financiers, … mais surtout le courage de faire le bien. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s