Archives du mot-clé numeric

MY ADRESS IS « ORFEVRE.MIMER.BAOBAB »

1512 what11

Tel est le principe de What3words, une start-up londonienne portée par des géographes qui pourraient, au même titre que Larry Page et Sergeï Brinn, révolutionner la géolocalisation et l’adressage des habitations ou tout autre élément sur terre.

Le principe est simple : créer une maille de 3m x 3 m sur l’ensemble du monde et lui adresser des coordonnées spécifiques et uniques. Ces coordonnées se dispensent sous la forme de 3 mots qui peuvent être définis en plusieurs langues, pour autant que le champ lexical soit suffisamment large.

L’ingéniosité de leur approche est d’offrir à quiconque une possibilité de retenir une adresse aussi simple que trois mots. C’est une révolution face aux adresses traditionnelles des villes occidentales mais également, et surtout, pour les territoires du monde qui ne sont pas encore adressés. Ces derniers représentent plus de 4 milliards d’habitants… et à l’époque du commerce en ligne, il ne faut pas être grand clair pour prendre conscience de l’importance de ce processus innovant d’adressage. La force de l’idée est finalement de combiner une très petite base de données mais qui, combinée mot par mot, donne des possibilités quasiment infinies.

Les grands investisseurs de ce monde ne s’y sont pas trompés, et la levée de fond est plus que conséquente pour une idée qui est, somme toutes, assez simple. Les enjeux financiers de cet algorithme se calculent en milliards d’euros, car il devrait permettre aux grands transporteurs (qui ne connaissent pas la crise) de développer un encodage simple et efficace dès que le client connait les 3 mots qui lui permettent de définir le lieu de distribution de son colis. Mieux encore, comme la trame est minuscule, on peut même s’imaginer qu’avec l’aide de Google et de la définition des données sur plans et l’intérieur des bâtiments, on peut localiser le bureau dans lequel on doit livrer le colis.

Enfin, n’oublions pas les quartiers dans des pays du tiers-monde qui, au regard de la densité et du développement spontané qu’ils génèrent, ne permettent pas un système d’adresse traditionnel : ville, rue, numéro.

 

Même si je ne m’imagine pas que nos rues perdront leurs noms, je m’attends à ce qu’un système de ce type envahisse les GPS dans quelques années grâce à la reconnaissance vocale qui facilitera encore plus l’usage. On ne pourra plus se perdre… à 3m près.

1512 What3words_app_review_800home

Source de la première note : Quartz

FUTURE NATURE : MARK DORF

De bonnes questions ! à visiter, le portfolio de l’artise Mark DORF installé à NY et posant la question de notre perception du monde au travers des outils numériques, sigulièrement la nature… en effet, oseriez vous encore aujourd’hui partir dans une forêt inconnue sans GPS? Personnellement, oui.. mais avec 3 jolies filles 😉 :

« When examining our daily contemporary lives in western culture, one finds that there is barely a single situation that is not influenced by digital technology and communication through the World Wide Web – the Internet and digital technology has been integrated into nearly every part of our lives and will only continue to become more and more present in our daily routines. I specifically find interest in the ways in which we have become dependent upon this technology to help aid us in our navigation of our every day and how it affects our perception of the world around us all socially, emotionally, and physically – it is no longer about logging on or off, but rather living within and creating harmony with the realms and constructs of the internet for our newest generation of inhabitants.

//_PATH explores these ideas through digital photography, collage, 3D rendering, and primitive 3D scanning technology. Within the images I focus on using strict geometric and synthetic form to contrast against the landscape in which they are manifested; a comparison of language. The natural landscape can be seen as the most ancient of symbolic languages: it is the original set of symbols that birthed all of modern language; it is the original text. Focusing on the landscape and our modern digital language, I seek to understand our aggressive capture and digitization of our surroundings through very basic use of pure color and the native tools of contemporary digital imaging that we use to create meaning and manipulation in mass media. »

copyright Mark DORF

Le site de Mark dorf : ici

Via : The Dirt