ARCHIGRAPHIE : L’ORDRE DES ARCHITECTES DE FRANCE PROPOSE SA BIENNALE ANALYTIQUE DE LA PROFESSION. ZOOM SUR LES FEMMES

Temps de lecture : 2 minutes
mots-clés : France, Ordre des architectes, statistiques, femmes, profession

Chers lecteurs,

Pour les deux ans, l’Ordre français des architectes réalise un gros travail d’analyse de la profession. Le dernier étant 2018, l’année 2020 étant arrivée à son terme, les statistiques sortent. Fan des analyses comparatives, je trouve toujours intéressant de regarder si l’herbe d’à côté est plus verte ou moins bonne. Le communiqué de presse nous offre déjà quelques analyses :

« L’édition 2020, réalisée à partir des chiffres connus jusqu’en 2019, ne peut bien entendu pas tenir compte des effets de la crise sanitaire que nous traversons depuis le printemps dernier sur l’économie et l’emploi des architectes, même si en ce quatrième trimestre nous commençons à en mesurer les conséquences. Préservons notre optimisme en rappelant qu’entre 2015 et 2018 la production du bâtiment, en particulier pour ce qui concerne le logement neuf, a augmenté de 14 % en volume, et les architectes ont vu leur situation s’améliorer. Parmi les grandes tendances, ces deux dernières années, on relèvera la progression constante en volume du marché de l’entretien-rénovation (+2,2 % en euros constants entre 2016 et 2018). Le marché des architectes connait lui aussi une certaine progression sur ce segment (il représente 35 % du montant de travaux déclarés par les architectes à la MAF en 2018 contre 30 % en 2012).»

Visiblement, la France rejoint notre niveau en ce qui concerne les questions nouvelles constructions/rénovation. Probablement un phénomène également lié aux questions environnementales… mais aussi une réduction des budgets publics.

« Autre tendance, la croissance de l’exercice en société : en 2018, le nombre d’associés dépasse celui des architectes exerçant en libéral à titre individuel. Tendance générationnelle assurément puisque ce choix d’un mode d’exercice plus collectif s’opère d’abord chez les jeunes architectes. “

Un changement générationnel important et réjouissant : seul tu ne sais plus rien faire dans un projet tellement les objectifs de moyens deviennent complexes…

« Enfin, la féminisation de la profession se poursuit. En près de 20 ans, la part des femmes est passée de 16,6 % à 30,7 %, cette augmentation touchant notamment la tranche d’âge des moins de 35 ans. »

Enfin ! De fait, je forme aujourd’hui plus de femmes que d’hommes. Des statistiques qui se retrouvent dans toutes les écoles d’architecture ou facultés chez nous. Il est donc normal qu’elles prennent petit à petit le pouvoir.

Pour lire l’ensemble du rapport téléchargeable, c’est ici

Merci de votre lecture.

Pascal SIMOENS Architecte et urbaniste, Data Curator. Expert Smart Cities. J’ai commencé ma vie en construisant des villes en Lego, j’en ai fait mon métier. Geek invétéré, aujourd’hui je joins mes passions du numérique et de la ville au travers d’une expertise smart Cities et smart buildings en travaillant en bureau d’étude (Poly-Tech Engineering) et j’enseigne cette même expertise à l’UMONS et l’ULB.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s