DENSITY, DATA & CITIES

2018-08-18

Asheem MAMOOWALA nous offre ici en lecture un très intéressant article relatif à l’analyse des gabarits de la ville de San Francisco par rapport à son potentiel réglementaire. L’idée est simple et je vous le partage car elle permet de répondre à un réel enjeu actuel dans les villes : la densité.

Le travail de hacking d’ A.M. est relativement simple : croiser les données de gabarits existants avec les données de la ville de S.F. et définissant des règles urbanistiques de hauteur selon les territoires concernés. Cela fourni une carte intéressante dont on peut extraire les zones à potentiel de densification pour reconstruire la ville sur elle-même.

Reconnaissons que la solution pourrait paraitre simpliste, toutefois, ce travail a déjà été mené également à Bruxelles avec l’étude densité (COOPARCH, 2013-2014) et démontrant qu’avec d’autres actions similaires, nous pourrions densifier Bruxelles jusqu’à 1.500.000 d’habitants (aujourd’hui Bruxelles correspond approximativement à 1.250 millions) sans en modifier drastiquement le paysage urbain.

bruxelles densité.jpg

Mais plus que tout, c’est l’apport de l’Open Data (ici il est question de la base de donnée de la ville de S.F. ) qui montre à quel point les questions posées aujourd’hui peuvent mieux être étudiées à condition que les villes ouvrent leurs données.

Bonne lecture !

 

Pascal SIMOENS, Urban Planner & architect, Smartcities expert.

 

L’article : Are San Francisco buildings as tall as they could be?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s