DO YOU KNOW THE CONCEPT OF QUANTUM SUICIDE ?

schrodinger__s_cat_by_naythynn-d4z676p
Schrodinger’s Cat by Naythynn on DeviantArt

Bon ok, rien que le titre parait quelques peu abscond ! Néanmoins, comme vous êtes des lecteurs assidus, vous savez que je ne rechigne pas à parler des concept transhumanistes et de la singularité de l’intelligence artificielle qui va changer notre monde. Parfois, dans certaines de mes conférences à ce sujet, je constate une certaine incrédulité : c’est normal, c’est le principe même de la singularité. Nous allons toutefois ici nous intéresser à la question du principe de la théorie quantique et l’une de ses conséquences.

La théorie quantique nous explique qu’à chaque vous que nous avons deux chemins à prendre dans la vie, soit nous prenons celui de gauche, soit celui de droite (c’est une image) et, tant que nous ne décidons pas, ces deux choix forment une espace à part entière. C’est l’expérience du chat de Schrodinger : vous placez un chat dans une boite avec une tasse contenant du poison. Si vous fermez la boite et laissez le chat, vous ne savez pas si le chat est mort ou vivant tant que vous n’avez pas ouvert la boite. Vous vivez donc dans un espace où le chat vit et dans un second espace où le chat ne vit pas.

Le suicide quantique est du même ordre : imaginez une roulette russe et au premier clic du revolver, vous restez vivant. En parallèle, une seconde réalité vous permet de mourir… toutefois, si vous mourrez, la vie s’arrête. Par contre, la vie continue dans le premier monde et où les choses recommencent avec autant de chance de ne pas mourir. Les statistiques démontrent que plus vous vivez dans ces nouveaux mondes, moins vous avez de chances de mourir et, au-delà de 100x, en fait, vous avez moins de 1% de chance de mourir : c’est cela l’immortalité quantique.

Ces mondes parallèles se retrouvent également dans l’astronomie où certaines théories émettent l’hypothèse que nous vivons dans un univers parmi d’autres. Mieux encore, l’idée serait que les trous noirs créées de nouveaux univers.

Mais pour en revenir à nos moutons et ce qui me passionne dans ces questions, c’est qu’aujourd’hui, l’avenir d’une certaine forme numérique, incluant l’intelligence artificielle couplée aux ordinateurs quantiques, laisse donc présager théoriquement qu’une IA liée à un ordinateur quantique est potentiellement immortel. Ne nous préoccupons donc plus du fameux bouton rouge qui permettrait d’arrêter Skynet (Terminator), il ne sert à rien. Une réflexion sommes toute assez vertigineuse qui nous permet de comprendre le sens du mot « singularité ».

Plus de sources :

THE INTERPRETATION OF QUANTUM MECHANICS:MANY WORLDS OR MANY WORDS?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s