City Life Changes How Our Brains Deal With Distractions

Pour la première fois, les psychologues viennent de définir les différences neuronales entre les urbains et les ruraux. Basé sur l’analyse « brute » d’une ethnie africaine qui permettait de comparer les ruraux initiaux, les migrants et les autochtones urbains depuis au moins 2 générations, cette analyse a démontré que l’attention des urbains est  » de prêter attention à ce qui est intéressant ou dangereux » au contraire des ruraux qui se focalisent sur des éléments de détails. Cela nous fait peut-être également comprendre pourquoi les urbains se lassent vites de la campagne… « où il ne s’y passe rien ». en fait, c’est parce que leurs neurones ne voient pas ce qui se passe! article intéressant donc pour mieux comprendre comme les uns et les autres voient le territoire.

City Life Changes How Our Brains Deal With Distractions.

via : The Atlantic Cities

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s