CONNECTED BUT…

l'internet des objets
l’internet des objets

L’internet des objets, vous connaissez? c’est la nouvelle évolution technique des systèmes informatiques et de services, à toutes les échelles. Par exemple, la SNCF planche sur l’internet des objets à grande échelle, en l’occurence ici, les objets sont les trains. Cette approche a pour but d’augmenter la capacité de trains sur une même voie, chaque train étant interconnecté avec les autres…

Mais l’internet des objets, c’est aussi chez vous : Smart TV, stations météo, bientôt les régulateurs de température, frigo, adoucisseurs, montres, chaussures, voitures télécommandées pour les enfants, etc. Tout devient connecté à Internet et vous pouvez tout contrôler via votre smartphone. je ne doute pas que la plupart d’entre-vous se disent : c’est pas pour moi.. sauf que comme toutes les technologies actuelles, elles s’imposent à vous. d’ici 5 ans (une éternité en informatique).

C’est donc parce que que vous serez confrontés un jour à l’autre au problème suivant que je me permets d’écrire ce post : un bloggeur informé en vaut deux.

De fait, les objets connectés sont aujourd’hui très sensibles au piratage. Mais à quoi sert le piratage de la station météo, par exemple? Hé bien sur certaines stations, il y a un sonomètre intérieur ou extérieur. Il est donc très simple pour un voleur connecté, de prendre possession et pirater votre station météo depuis sa voiture garée dans votre rue. Dès qu’il a localisé la maison, il peut vérifier les données et savoir si la maison est occupée ou vide… en fonction du niveau de dB émis. Là, je crois que vous commencer à réfléchir… Vous avez une smartTV chez vous? hé bien je pirate votre TV et enclanche la webcam…

les développeurs sont conscients du problème et les systèmes sont en trains de se renforcer mais en attendant, soyez prudents ou rappelez-vous les recommandations de Synmatec (Anti-virus) pour protéger votre WIFI à la maison :

Symantec rappelle les trois mesures principales à suivre pour votre installation…

– Activer le pare-feu : C’est presque une consigne de base en informatique. Une fois qu’il est question de se connecter au Web, mieux vaut éviter de laisser sa porte grande-ouverte. S’il ne protège pas complètement l’accès à votre réseau, le pare-feu permet d’en limiter l’accès et de bloquer certaines menaces. En activant le pare-feu de son routeur et en le configurant convenablement, l’utilisateur évitera de nombreux soucis avec ses appareils connectés…

– Mettre à jour ses appareils: On l’a vu au cours des derniers mois, aucun appareil électronique n’est à l’abris d’une attaque informatique. Même un drone peut être facilement piraté à distance. Pour éviter que cela se produise, mieux vaut régulièrement mettre à jour ses appareils électroniques en consultant le site Web du fabricant. Les mises à jour proposées permettre de mieux défendre vos accessoires contre les nouvelles menaces, en plus d’apporter très souvent de nouvelles fonctionnalités.

– Utiliser un mot de passe sécurisé : Au niveau du routeur, songez à protéger votre connexion avec un mot de passe, si possible personnalisé, et surtout suffisamment compliqué pour qu’un hacker ne le fasse pas sauter en moins d’une minute. Evitez les éternels “123456″, les “marion92″ et les noms de vos proches. Le mieux reste encore les combinaisons de chiffres et lettres (avec et sans majuscules), n’ayant aucun rapport direct avec vous. (exemple : $Br8Z1l94, en référence à la coupe du monde de 1994).

article inspiré librement du post : ici 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s