DUBAI EMPTYNESS

Dubaï… mon amour. Rêve de tout architecte, là où il y a encore un peu d’argent pour réaliser leurs plus grands rêves (Nouvel, Hadid, Ghéry, …). En pourtant, Matthias Heiderich recentre la question en posant la question de cette vaccuité des hommes à faire des villes sans vie. A regarder les photos (et réfléchir un peu) , je ne donne pas longtemps à ce que cette ville coûte beaucoup trop cher à ses développeurs.. car une ville sans vie, c’est une ville économiquement déficitaire.. et ce n’est pas les mégas centres commerciaux qui pourront compenser : la vie n’a pas de prix, elle est offerte. CQFD.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s