ESSAI SUR LA CRITIQUE ARCHITECTURALE

Voici un article/essai de Thomas FISCHER dans le DESIGN OBSEVER. Il relate la complexit?? de la critique d’architecture dans le cadre de la mondialisation. Si cet essai est orient?? ?? am??ricain ??, force est de constater que les am??ricains regardent l’architecture comme… la vieille Europe. Ce que j’en retire personnellement, c’est ce manque complet de capacit?? de critique r??elle consid??rant les journalistes comme des suiveurs de tendances. Par cons??quent, la critique qui devrait faire son devoir d’??mancipation et, quelque part, mettre en perspective les choses ne s’expriment plus que comme ?? faiseurs de stars ?? et suiveurs d’id??es.

Si l’on renvient ?? notre plancher gris des vaches belges, force est de constater qu’il n’y?? a m??me plus de critiques d’architectures. Seuls quelques journalistes form??s sur le tas et, surtout, des architectes en mal de reconnaissances eux-m??mes.

Dans une p??riode aussi d??structur??e de nos soci??t??s, la mise en perspective du travail du critique d’art et surtout d’architecture faite par Thomas F. est remarquable. Elle montre ?? quel point ce m??tier est important… m??me si les architectures et les artistes le d??daigne !

Lire l’article ici en anglais (via Google chrome, traduction directe… relativement correcte)

Images : H??tel de police de Charleroi (Nouvel J + MDW), Gare du midi (Nouvel J.) le choix de ces images ne laissent personne indiff??rents mais tout le monde y va de son petit commentaire sans vraiment se poser les questions de fond, ??tay??es par une recherche des sources d’information du pourquoi et du comment. D’une part, ??l’h??tel de police de Charleroi interpelle avec la construction d’une tour pour un programme si particulier. Sommes toutes, personne ne se pose la question du r??le d’un projet de ce type ?? l’??chelle du quartier et aussi de la transformation de la ville dans les 10 ann??es ?? venir ! Prendre du recul et avoir une vision plus globale : et s’il y a avait 4 autres tours aux alentours…. Comment voir les choses ? la gare du midi est un autre enjeu o?? le gigantisme du programme va ?? l’encontre de la po??sie suscit??e par l’architecte. Mais qui analyse la raison de ce gigantisme ? sans analyse du pourquoi, encore une fois, chacun peu y aller de sa petite expression.

Bon, allez, bonne lecture critique de cet article !

Image001Image002

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s