ALL THE YOUNG PEOPLE ARE STUPID ! BUT MAYBE THE ADULTS ARE STUPID BETTER ?

enfants_écrans

Pascal SIMOENS |Smart Cities Expert | UMONS |Blog Numeric Landscape | 2017

Une étude intéressante est menée régulièrement par Ipsos pour le compte d’éditeurs de livres pour jeunes (Science & vie junior, journal de Mickey, etc . Porté et payé par les éditeurs tels que Boyard, Milan, Disney, Hachette Presse.  Cette étude , réalisée régulièrement par Ispsos, tient à identifier un certain nombre de comportement des enfants de 6 à 19 ans. Cette étude annuelle s’appelle Junior Connect’ et est une «  étude annuelle décrit en détail les comportements et les aspirations des enfants et des adolescents. Elle mesure la fréquentation de tous les médias s’adressant aux jeunes de moins de 20 ans et analyse leur relation à tous les médias (presse, télévision, internet, radio, cinéma) et tous les supports (PC, smartphones, tablettes, consoles…). Elle analyse également leurs habitudes d’achat et de consommation (alimentation, boissons), leurs relations aux marques et à la publicité, et leur pouvoir de prescription. Junior Connect’Cette étude annuelle décrit en détail les comportements et les aspirations des enfants et des adolescents. Elle mesure la fréquentation de tous les médias s’adressant aux jeunes de moins de 20 ans et analyse leur relation à tous les médias (presse, télévision, internet, radio, cinéma) et tous les supports (PC, smartphones, tablettes, consoles…). Elle analyse également leurs habitudes d’achat et de consommation (alimentation, boissons), leurs relations aux marques et à la publicité, et leur pouvoir de prescription. «  (Junior Connect’, 2017).

Ce qui nous intéresse dans cette étude, c’est la dichotomie relevée régulièrement entre les générations pré-X et les générations Z, Digital Natives, bien dans leurs baskets et assumant les usages multiples des médias. Les données 2017 sont intéressantes à plus d’un titre, quelques chiffres :

  • 62 % des jeunes de 1 à 19 ans ont lu au moins un titre de presse jeunesse au cours de sa dernière période de parution.
  • 67 % des enfants et adolescents choisissent leurs livres eux-mêmes, pour une lecture moyenne de 9 livres par mois.
  • 81 % des 13-19 ans possèdent leur propre smartphone (vs. 77 % l’année dernière).
  • Les 1-6 ans passent en moyenne 4H37 sur internet par semaine (contre 2H10 en 2012). Ce chiffre monte à 6H10 pour les 7-12 ans, et 15h11 pour les 13-19 ans.
  • 79 % des 13-19 ans sont inscrits sur Youtube (vs 45 % en 2016), ce qui en fait le réseau social le plus fréquenté par cette tranche d’âge, suivi de Facebook (77 %).
  • 36% des 7-12 ans et 34 % des 13-19 ans ont leur propre tablette.
  • Plus d’un foyer avec enfants sur deux (59 % vs 57 % l’année dernière) est maintenant équipé d’une tablette.
  • 94% des parents prennent en compte l’avis de leurs enfants dans au moins une catégorie de consommation.

enfants_science_et_vie

Précisons que le mode de mesure se fait comme suit : les enfants de moins de 12 ans, répondent aux questions accompagnées de leurs parents. Les plus âgés répondent seuls. Toutefois, l’essentiel n’est pas là car à l’analyse des chiffres nous constatons :

  • Les ados lisent régulièrement et des publications récentes (derniers numéros). Nous devons donc en conclure qu’ils savent encore lire et qu’ils aiment cela. Quelques vieux ronchons me diront qu’ils ne lisent plus leurs classiques… je suis courrier, dans mes lecteurs, de savoir qui a un souvenir subjugué de la lecture de l’Œuvre au noir de Yourcenar ? n’hésitez pas d’ailleurs à poster vos lectures d’adolescents en com. Enfin, rappelons que l’un des plus grands succès de littérature de ces 10 dernières années sont les multiples tomes d’Harry Potter.
  • Les ados sont curieux : en effet, lire est une forme de curiosité. L’exemple de sciences et vie est explicite : ils lisent ce périodique à succès parce qu’ils veulent comprendre et approfondir leurs connaissances.
  • Les ados, technologiquement plus affutés que leurs parents, deviennent prescripteurs. Probablement par l’usage intégré des données sur internet et qui leur permet rapidement de se faire une idée et une connaissance sur les produits discutés.

Alors, cette étude qui n’est pas une étude pour faire plaisir (le privé a besoin d’avoir des données détaillées sur des comportements avérés), démontre que les préjugés des adultes envers les enfants à cause de nouveaux comportements est totalement faux. Car, finalement, l’étude démontre que les enfants et adolescents passent 15h11 (chiffres 2016, analyse 2017) par semaine devant internet, c’est donc approximativement 2h00 par jour… soit moins que leurs parents devant la télévision (2h30 en moyenne, 2014). Par comparaison, comme les jeunes générations ne regardent plus la télé, on peut se demander si finalement, ceux qui sont le plus devant un écran ce ne sont pas les vieux plutôt que les jeunes !

 

enfants_photo_gustav_eckart
Source : Gustav Eckart, photographe

Sources :

les ados ont toujours une vie derrière leurs écrans, Ipsos, 2017

Combien de temps passe-t-on devant la télévision ?, le figaro, 27/12/2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s