Brownfields resilient: les études américaines sur les friches industrielles devenant jardins urbains

Au moyen-âge, la campagne nourrissait la ville. Aujourd’hui, la ville devenue tentaculaire tente de créer des jardins alimentaires entre ses tentacules.

Il faut constater plus particulièrement que les villes industrielles, constituées de nombreuses friches, sont en avance sur ces questions et paradoxalement, les États-Unis se font remarquer dans ce domaine environnemental.

Voici un article très intéressant ( ici ) et pour compéter cette réflexion, le lien vers le site du ministère de l’agriculture américaine ( EPA )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s