TOTNES : un exemple ?? suivre?

Image001

Les villes en transitions, c’est un concept. L’id??e que nous pouvons drastiquement r??duire notre impact carbone en revenant sur des basiques et fondamentaux : circuits de consommations courts, d??veloppement d’une ??conomie locale (nouvelle monnaie) etc ?? . si ce concept est int??ressant, aujourd’hui, la radicalit?? du syst??me me semble d??montrer une certaine r??gression culturelle par son enfermement. N??anmoins, c’est aussi des laboratoires extraordinaires qui d??montrent qu’on peut consommer et vivre autrement sans pour autant se priver. Aujourd’hui, l’exemple de Totnes est remarquable mais l’article qui suit d??montre aussi les limites du concept : il vaut mieux ??tre riche pour y vivre. Ceci dit, au moins ils montrent l’exemple.

?? Cette petite bourgade de 8500 habitants du sud-ouest de l’Angleterre, Totnes, invente un nouveau mode de vie autarcique qui ne d??pend plus des apports ext??rieurs en mati??re d’alimentation, d’??nergie.?? Il s’agit de la ville en transition [transition town] la plus avanc??e du monde, pionni??re d’un mouvement qui, face au double d??fi du changement climatique et de la fin prochaine du p??trole ?? bon march??, a pour objectif de r??duire sa consommation ??nerg??tique et son empreinte carbone.

Totnes offrait le terreau id??al pour une r??volution qui a commenc?? il y cinq ans ?? Kinsale (Cork, Irlande) quand un groupe d’??tudiants de troisi??me cycle a r??dig?? une ??tude sur le sujet dont les conclusions ont rapidement ??t?? adopt??es par la mairie locale dans le but de poursuivre ce m??me objectif. Le professeur Rob Hopkins, qui a particip?? ?? la r??alisation de cette ??tude, a choisi de s’installer ?? Totnes, une petite ville du comt?? de Devon dans le Sud-Ouest de l’Angleterre dont il est lui-m??me originaire, pour y mettre en pratique ses id??es. Avec sa population dipl??m??e et un peu hippie de la classe moyenne sup??rieure, dot??e d’un ??norme pouvoir d’achat et dont les int??r??ts sont ?? la fois conventionnels et alternatifs, Totnes ??tait d??j?? connue comme la capitale du New Age Chic. Ce qui surprend d’abord dans cette capitale mondiale des villes en transition, c’est que Totnes poss??de sa propre monnaie : la livre de Totnes. Au total, 10 000 billets d’une livre (une livre de Totnes vaut une livre sterling) ont ??t?? imprim??s et sont accept??s par une centaine de commerces qui ont choisi de prendre part au mouvement. L’objectif est ??vident : favoriser l’achat de produits locaux dans les commerces de la ville afin de limiter le gaspillage d’??nergie (transport, etc.) et ?? la survie des petites entreprises. En parall??le, un syst??me d’??change de biens et de services ?? base de cr??dits a ??t?? mis en place sans prendre pour base les conventions de l’??conomie formelle.bAu centre-ville, quatre distributeurs permettent de changer des pi??ces d’une livre pour des billets d’une livre de Totnes. L’initiative a d’abord provoqu?? une formidable pol??mique ?? cause de la distinction qu’elle ??tablit entre les ??tablissements solidaires et ceux qui ne le sont pas – en particulier ceux qui font partie d’une cha??ne, dont la client??le vient d’ailleurs et ne souhaite pas employer une monnaie qui n’a pas cours dans le reste du pays. "Il est vrai qu’une distinction s’??tablit : d’un c??t??, ceux qui assument la responsabilit?? d’acheter local et, de l’autre, ceux qui suivent d’autres mod??les. C’est in??vitable", explique Noel Longhurst, pionnier de l’organisation Transition Town Totnes.


Un mod??le qui s’exporte
Des villes en transition existent en Grande-Bretagne, en Irlande, au Canada, au Chili, en Australie, en Nouvelle-Z??lande et aux Etats-Unis. Elles repr??sentent un mouvement qui ??volue en marge du pouvoir ??tabli, mais qui cherche ?? collaborer avec les autorit??s municipales. Il est g??n??ralement le fait de quatre ou cinq individus engag??s qui s’occupent ?? la fois de faire conna??tre les id??aux philosophiques [qui sous-tendent le mouvement] et d’??laborer une strat??gie. Ceux-ci f??d??rent le mouvement par la cr??ation d’un site internet ?? vocation locale, l’organisation de s??minaires, de conf??rences dans les ??coles, de projections de films ou de forums citoyens. Ils multiplient ??galement les contacts avec les politiques et les commer??ants locaux, etc.

Aux Etats-Unis, c’est ?? San Francisco que l’exp??rience est la plus avanc??e. L’agriculture est progressivement int??gr??e ?? l’urbanisme. L’id??e ??tant de remplacer les pelouses par des zones agricoles int??gr??es ?? la ville. L’utilisation de l’eau devient ainsi plus raisonn??e. Kevin Bayuk et Naresh Giangrande en sont notamment les initiateurs. L’objectif : atteindre 700 hectares de surface agricole dans San Francisco.
Pour ??tre officiellement reconnus en tant que ville en transition, les villes et les villages doivent se soumettre ?? une sorte d’examen. Un repr??sentant du mouvement mis en branle par Rob Hopkins doit venir sur place pour donner une formation et s’assurer que la ville poss??de une petite organisation qui va au-del?? du simple volontarisme et qu’aucun probl??me de concurrence ou de dissension interne ne viendra freiner le projet. Selon Hopkins, "l’un des probl??mes les plus fr??quents, c’est le scepticisme de ceux qui disent que les grandes entreprises et les ??lites locales ne se g??neront pas pour nous ??craser si nous portons v??ritablement atteinte ?? leurs int??r??ts – une crainte qui, jusqu’?? pr??sent, ne s’est pas av??r??e. D’autres estiment que les partis politiques ??colos occupent d??j?? le terrain de la d??fense de l’environnement et que notre position apolitique nous expose au risque d’??tre r??cup??r??s par des extr??mistes qui souhaiteraient s’emparer de notre programme."

L’objectif final de Totnes, comme de toutes les villes en transition, est de relocaliser la production, la distribution et la consommation afin que la grande majorit?? des emplois soient occup??s par des locaux et que les aliments, l’??nergie et l’eau
soient produits au sein m??me de la communaut??. 
D’apr??s Longhurst, "il faut penser ?? l’??chelle mondiale, mais agir ?? l’??chelle locale. Se pr??parer ?? la crise sans pour autant y perdre sa bonne humeur."

Source : http://vhyblavillehybride.blogspot.com/

Autres liens :

http://www.transitiontowntotnes.org/

http://www.totnesinformation.co.uk/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s