Voulez-vous investir dans… la pluie?

Si si ! Le Chicago Mercantile Exchange (la plus grande bourse d’options au monde), étoffe sa gamme de produits : le principe de futur anticipé des pluies et donc du rendement des matières agricoles ! Cette Bourse avait déjà lancé des dérivés sur la neige… mais aussi ouragans, gel et variations de températures inhabituelles. Mais à quoi sert ce genre de truc ? il semble que ce soit utile pour couvrir les sociétés de services d’utilité publique, les organisateurs de concerts, parcs d’attractions contre les intempéries. Ca n’a l’air de rien mais les dérivés sur les intempéries représentent tout de même plus de 15 milliards de dollars.

 

Et pourquoi les entreprise de construction ne font-elles pas la même chose ? Moi, j’aimerais me couvrir des mauvais payeurs.

Ceci dit, bientôt on va créer des produits dérivés sur la capacité, ou pas, à trouver du papier cul dans les chiottes dans les bâtiments publics… c’est pas gagné 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s