Concours de la construction du mus??e de la seconde guerre mondiale ?? Gdansk : les r??sultats

début de l’année 2010 COOPARCH-RU s’est lancé  dans le concours international pour la création d’un musée de la Seconde Guerre mondiale à Gdansk. Lieu particulièrement symbolique puisque cette ville fut le théâtre du début de l’invasion allemande…

129 candidats (dont plus de la moitié étaient polonais) furent sélectionnés en avril 2010 et remirent leur projet le 09 août . Le programme, très complexe, représentait une surface muséale et technique de 24.000 m² bruts, soit la taille de Beaubourg. Aujourd’hui, les résultats sont tombés : le bureau lauréat est également auteur de projet de l’urbanisation adjacente au site et qui devrait l’accompagner dans les années à venir. Le projet doit être inauguré pour 2015 afin d’être prêt pour la désignation de Gdansk comme capitale culturelle européenne en 2016 (après Mons).

 

http://www.trojmiasto.pl/wiadomosci/Studio-Architektoniczne-Kwadrat-z-Gdyni-wygralo-konkurs-na-projekt-muzeum-II-Wojny-Swiatowej-n41465.html 

Le lien ci-dessous permet de voir la production qui fut récompensée… malheureusement COOPARCH n’y est pas, toutefois, notre projet n’a pas à rougir de sa qualité et force est de remarquer que nombre de nos idées apparaissent aussi dans le projet lauréat ou d’autres qui ont été primés. Toutefois il semble que la force de notre minimalisme monumental n’a pas été le choix du jury au regard des projets lauréats.

http://galeria.trojmiasto.pl/Studio-Architektoniczne-Kwadrat-z-Gdyni-wygralo-konkurs-na-projekt-muzeum-II-Wojny-Swiatowej-n41465.html?strona=0

Plus particulièrement, le projet de COOPARCH est un projet basé sur deux idées force : Le musée est une mémoire, d’où la création d’une « boite noire » recélant l’histoire de cette guerre dont les derniers survivants disparaissent. La seconde idée est la définition du voyage muséal dans cette « black box » sous la forme du labyrinthe, émergeant au point le plus haut dans un espace qui donne vue vers le Westerplatte, Fortin attaqué par les Allemands. Notre projet est accessible depuis le sous-sol libérant un espace piranésien où la lumière filtre depuis la toiture qui parcoure l’ensemble de toutes les fonctions (amphithéâtre, hôtel, stockage, parkings, restaurant…). Le visiteur monte naturellement jusqu’à l’exposition permanente et il termine sa visite dans un espace média reflétant la vue extérieure par caméras HD et à 360°. À partir du labyrinthe, descend un axe (vers le Westerplatte), constitué d’une grande faille vitrée dans le toit et visible de la nuit comme un cœur qui bas (mémoire vive).

À l’échelle urbaine, notre projet s’inscrit dans un accrochage fort avec le musée de la poste et son esplanade tout proche, mais aussi directement liaisonné vers le bras de canal qui fait office de centre touristique et de loisir de Gdansk.

Ce projet était l’occasion pour COOPARCH de se mesure à un niveau international et anonyme. Ce fut également une riche expérience de travail d’équipe dans la création conceptuelle pure !

 

vos commentaires sont les bienvenus!

1 commentaire

  1. Images impressionnantes des laur??ats. Travail plus abouti ?Vous n’avez cependant pas ?? rougir du projet, je sais le travail accompli pour y arriver.Par contre il faudrait une traduction du polonais pour comparer les intentions des laur??ats 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s